mercredi 1 février 2017

L'an pire d'essence



12 commentaires:

Mireille a dit…

Génial la photo et le jeu de mot !
Une nostalgie certaine au niveau du prix et du service !-:)

Gine Proz a dit…

Excellent, en effet! magnifique photo pour un jeu de mots plein de réminiscences!

Louis-Paul a dit…

Oui excellent (titre et photo)! Je te livre mon texte (de 2010) sur le même sujet:
"Pétrole man
Au 2Oème siècle et au début du suivant, l’homme roulait beaucoup, dans de drôles de choses. Il les ravitaillait en faisant couler un drôle de liquide qui passait du tuyau d’une boîte à celle de son engin. Le liquide était transporté par de drôles de rafiots qui régulièrement s’abimaient en mer et laissaient s’écouler de drôles de boulettes noires qui tuaient les oiseaux. On ne sait trop comment ni pourquoi mais un drôle de jour, tout cela s’est arrêté…
Ici et là, on peut voir encore de ces drôles de vestiges."


manouche a dit…

Évidemment on peut imaginer plus réjouissant !!

François Le Niçois a dit…

Le jeu de mot brûlant.

Christineeeee a dit…

Je me demande bien à quel prix était l'essence en ce temps là ?

Amartia a dit…

Je goûte le bon mot, mais aussi le parallèle avec le graffiti.

La Licorne a dit…

L'essence de l'humour... :-)
belle photo !

suzanne a dit…

Excellent !
Quand les mots et l'image se répondent.

fanfan du fatras a dit…

Je ne comprends pas qu'une publication hors thème soit toujours en ligne,j'ai souvenir de volées de bois vert pour beaucoup moins que cela. . ..

FRANKIE PAIN a dit…

vous carburer au pérrole madame

et vous étes déchenée je comprends mieux votre herissement qui perdure.
un petit coiup de fina et çà repart



ok fanfan la nfinette

jimmyp12 a dit…

Le passé carburait déjà, le présent carbure et le futur se profile à l'horizon...