dimanche 1 décembre 2013

Demain l'hiver


11 commentaires:

La Licorne a dit…

J'aime beaucoup...bien que je ne voie pas trop le rapport avec le thème...(?)

Godnat a dit…

Idem !

FRANKIE PAIN a dit…

a part que les pauvre bete on peutêtre envie comme une image du pont de se jeter dans la mére , comme ce sont le petites bêtes à bon dieu c'est plus rapide pour elles de le rejoindre pour hiverner
et ainsi renaitre au printemps

Gine a dit…

Sont-elles tentées par le grand saut?

Claudine Le Bagousse a dit…

Mignonnes ..tentées par quoi ???

Monika Swuine a dit…

L'envol, peut-être, pour des cieux plus cléments. Ou la tentation de céder à l'engourdissement qui les prend avec l'espoir de renaître au printemps (un raccourci de la version, très jolie, du suicide de la bête à bon dieu, offerte par l'imagination prolifique et généreuse de Frankie : merci, Frankie !)

manouche a dit…

Une tentation de petits pois, poids ?

suzanne a dit…

Une belle prise en tout cas !:-)

le bourdon masqué a dit…

elles ont les points serrés,c'est signe de colère.
Bzzz...

(n'importe quoi)

François Le Niçois a dit…

Coq si n'est le ?

Éric McComber a dit…

Les tentations sont multiples, dans cette image. D'abord, on peut croire que les deux petites bêtes sont tentées de faire connaissance. Si c'est déjà fait, compte tenu de leur posture, elles sont peut-être tentées de reprendre leurs envols respectifs. Elles pourraient être effectivement tentées de faire trempette, comme également peut l'être l'auteur de la photo ou les spectateurs qui, soit ont trop chaud, soit ont envie de passer larme à gauche. C'est cette dernière perspective qui a donné le titre, parce que franchement, tout autour, ces jours-ci, ça gerce à écorner les yeux.

Merci pour vos commentaires.