lundi 1 avril 2013

... et lui devant

Bahariya - Egypt - November 2012

18 commentaires:

manouche a dit…

Fin, léger mais bien aidé par le train de pneus.

FotoKrat a dit…

on dirait un décor ...

Christineeeee a dit…

Pas bien épais cependant... aussi sec que le temps du pays !

La Licorne a dit…

Dépaysant !

suzanne a dit…

Il lui faut bien du courage :-)

Claudine Le Bagousse a dit…

D'une autre époque !!!

une libellule a dit…

et d'une autre saison, une photo qui sent la chaleur

'Tsuki a dit…

Ca m'en rappelle, des souvenirs, cette photo... Les chevaux et les ânes faméliques ou trop vieux qui tirent toutes ces petites charettes... Les plus crève-cœur, ce sont les ramasseur d'ordures et les chiffonniers. Durs métiers cairotes, pour les hommes comme pour les chevaux et les ânes.

Françoise a dit…

Oui, dépaysant est le mot ! :-)

Gine a dit…

La carriole n'empêche pas l'élégance!

anne des ocreries a dit…

Il aurait grand besoin d'orge, ce pauvre cheval besogneux....

Lucrecia Bloggia a dit…

Il a l'air tellement trop frêle pour ce genre de besogne. Mais attention, les chevaux sont capables de grandes prouesses. Ne pas se fier aux apparences, comme on dit.

Très belle photo! Et quel décor! ;¬)

François Morey a dit…

Le bel animal élégant apporte un peu de vie (et de vivres) dans ce paysage urbain dévasté.

zerlina a dit…

belle photo,
beau contraste entre l'élégance et les ruines

Amartia a dit…

Un qui trime dur pour son avoine !

le bourdon masqué a dit…

ravitaillement dans une ville fantôme

Godnat a dit…

Pas un peu jeune pour déjà travailler si dur ?

McDoodle a dit…

Elle en dit des choses, cette photo.