lundi 4 mars 2013

Rappel salutaire

Défifoteurs, défifoteuses,

A tous ceux qui nous ont rejoints, merci pour vos photos.


A l'approche de vos suggestions de thèmes pour le prochain défi, je vous recolle les consignes, parce que ce mois-ci, il y a encore pas mal de bla bla et d'erreurs dans les libellés, et si ça continue, bientôt, ce blog sera un grand bazar.

Soyez cool, prenez deux minutes pour relire les consignes publiés par notre Grand Timonier, efforcez-vous de les respecter.

Un titre, une photo, trois libellés.
Pas de bla-bla accompagnant la photo, pas de liens...

Si vous souhaitez donner des détails à propos de votre oeuvre, raconter sa genèse ou communiquer l'adresse de votre site, faites le dans les commentaires, ils sont faits pour ça !

Donc :
 
1
Le premier de chaque mois (peu importe l'heure), nous publions chacune et chacun une (1) photo sur le thème courant.


2
Trouvez un titre pour votre oeuvre et inscrivez-le dans la case titre. Il serait rusé de donner à votre photo un titre différent du thème du mois. Par exemple, si le thème du mois est « Patate », « Frite » sera un bon titre pour votre photo, mais « Patate » aura du mal à se distinguer.


3
Dans les libellés, inscrivez :
Votre nom
Le thème courant
Photographie


Si vous faites une faute en tapant le libellé du thème, vous créez un nouveau libellé avec une phote dedant et sais trais mauchent.
Veillez à ne pas créer des libellés multiples de votre nom (ex. : Michel, michel, Mike, mitch, Michou, Bob).
Ne pas inscrire le titre de votre photo en libellé, c'est déjà le titre.
Ne pas inscrire le numéro de téléphone de l'ex de votre belle-mère en libellé.
Utilisons notre créativité pour prendre de superbes clichés, pas pour mettre la mouise dans le système de libellés.


3
Dans les jours qui suivent, nous recueillons des propositions de thèmes, jusqu'à concurrence de 10


4
Au cours de la semaine suivante, nous votons sur ces propositions, de façon à en sélectionner une, qui devient le thème à respecter pour le premier du mois qui suit



Cliquez ici pour aller au tutoriel de publication

14 commentaires:

suzanne a dit…

J'en profite pour dire que je "revis" depuis que l'écriture bleue a disparu :-)
Merci.

François le Niçois a dit…

Lu et approuvé ;-)

helenablue a dit…

1- Fantaisie

LP a dit…

Ce que je vois ci-dessus prouve commbien il est difficile, pour ne pas dire fantaisiste (sourire indulgent) de faire respecter quelques consignes pourtant élémentaires.

Francoise Champagne a dit…

@ Blue : Fatigués, tes grands yeux ce soir ? :-)
@ LP : ;-)

Francoise Champagne a dit…

Ce mois-ci, malgré les appels répétés du Grand Timonier et de la timonière adjointe, 42 photos publiées, 19 clichés apparaissent accompagnés d'un texte au-dessus ou au dessous de la photo !

Alors je crois qu'il est nécessaire de rappeler encore et encore les règles du jeu, au risque de passer pour une incorrigible rabâcheuse !!!!

Notre blog accueille de nouveaux participants, et c'est tant mieux, raison de plus pour que chacun de nos nombreux auteurs respectent l'unité esthétique de ce beau blog et facilite les voyages de nos visiteurs qui naviguent via les libellés...



Francoise Champagne a dit…

pardon pour la fôte d'autaugrafe ! Je suis troublée ce matin, il fallait lire "que chacun ... respecte..." bien entendu

La Licorne a dit…

...je viens d'arriver ici...et je voudrais juste donner mon impression personnelle : je trouve ce règlement très sensé, car j'apprécie la sobriété...et il est vrai que les textes peuvent, à la longue, défigurer le blog...

Mais, quand je suis venue ici, je suis remontée jusqu'en août...(ça fait déjà quelques photos !) et pour chaque mois, j'ai trouvé de très nombreux commentaires ou textes...

Alors je ne me suis même pas posé de question : j'en ai mis moi aussi...

Quand un règlement n'est pas respecté pendant des mois...est-ce encore un règlement ?

Louis-Paul a dit…

@La Licorne
Oui, "c'est encore un réglement" et la seule solution, c'est de le répéter encore et encore car ici, pas de sanction et encore moins d'exclusion. Juste un appel au bon sens.

Francoise Champagne a dit…

Pas de sanction ni d'exclusion, bien entendu.
La raison pour laquelle nous avons un peu secoué le cocotier, c'est l'arrivée de petits nouveaux ne connaissant pas vraiment la règle du jeu et un nombre grandissant de particpants.
@ La Licorne, tu as raison, il est vrai que nous laissions "passer" les petites entraves aux règles de base jusqu'à présent.
Depuis quelques mois, nous avons dû, Eric et moi, corriger pas mal de libellés erronés, et ces derniers temps, beaucoup plus de photos ont été publiées avec ce que nous avons baptisé "bla-bla".
Il ne me semble pas que cela apporte un plus au blog, au contraire, ces textes nuisent au simple plaisir de la découverte d'une photo et de son simple titre, choisi soigneusement par l'auteur du cliché.
Alors, quitte à redresser le tir, il me paraît nécessaire de le faire clairement, pour que tous et toutes apprécient la ballade ici...
C'est un beau projet, il motive une quarantaine de photographes chaque mois, et j'espère que d'autres nous rejoindront...
Nous fêterons en mai les 3 ans de ce blog, toujours aussi vivant depuis que le Grand Timonier a généreusement pris le relais de Barbara, inventrice du concept.

Gardons lui son essence...

A très vite pour la suite...

'Tsuki a dit…

Je vais remettre ici le morceau de commentaire mis sous le billet de la Dame de Nage, pour signaler mon opinion aux Timoniers, timonières, mais aussi les anonymes de tout poil qui jouent les justiciers (pas terrible, le commentaire du billet de la dame de nage. Je comprends qu'à force de répéter les règles, on sature, mais la bienséance c'est cool aussi. Et l'anonymat pour s'autoriser à être malpoli, c'est minable à mes yeux : il faut toujours dire ce qu'on pense en direct avec sa propre identité.)

A propos de l'interdiction de blabla sous les photos, plus ça va, plus c'est une règle qui me paraît mal adaptée : on pourrait considérer que le commentaire qui va avec la photo fait partie de la photo. Alors bien sûr, non au roman de quatre pages, qui est un irrespect pour les autres defioteurs, mais accepter une ligne ou deux, quand même, ce ne serait pas si désagréable, surtout pour les lecteurs. On pourrait les publier en légende sous la photo, avec interdiction de changer la couleur, la police de caractère, et la taille de caractère, pour garder une harmonie visuelle : avoir une contextualisation c'est important, sans compter qu'il y a finalement peu de defioteurs qui reviennent sur leur publication en commentaire.

On a vu que sur la participation d'Elfine, la règle peut être contournée (texte sur l'image), mais c'est finalement au détriment de l'image, et c'est dommage.

J'insiste : des fois c'est important, quelques mots pour accompagner, si on veut mettre le nom de l'auteur de la statue, un petit (j'insiste sur le petit : pas question d'avoir des romans de gare à lire) poème, une ligne de précision...

'Tsuki a dit…

Quelqu'un pourrait me dire d'ailleurs pourquoi cette règle-là existe ? Je me demande pourquoi a-t-il été jugé utile d'interdire le "blabla" alors même que le but d'un blog, c'est de communiquer.

Je ne dis pas ça par ironie, ou pour me moquer ; mais j'aimerai vraiment comprendre à quoi sert cette règle, en fait.

Éric McComber a dit…

Chère Tsuki,

Le Défifoto est un projet de nature purement photographique utilisant l'outil Blogger. Jusqu'à présent, le respect minimal des propositions a été tenu grâce à la bonne volonté générale et il n'a pas été nécessaire de migrer vers une plateforme ne permettant pas les abus.

Comme toutes les autres contraintes, la règle du pas-de-blabla fait simplement partie du projet auquel les participant(e)s sont conviés.

Blogger (et tant d'autres) offre à tout le monde de s'ouvrir un ou quinze blogs gratuitement. Si des gens désirent exprimer leur vécu, parler de la salade dans leur sandwiche ou diffuser des films de Shakira nue sur un éléphant chromé, ils ont tout le loisir de le faire jusqu'à ce qu'ils saignent des doigts et des prunelles. Mais ailleurs. Que les piaffants de la rime et de la maxime crépusculaire lancent le Défipoème, le Défiproverbe, le Défiblabla ! Nous le mettrons en lien.

L'axiome de départ est que la photo se suffit à elle-même. Dans les cas où l'auteur(e) juge nécessaire d'expliquer, de situer, de gloser, de cirer, de saucer ou d'épater Internet par une prouesse pouétsique, il serait plus élégant que celle-ci apparaisse dans les commentaires plutôt que dans le corps du message (ou carrément par-dessus l'image ! argh !).

Je n'ai rien contre le blabla, j'en vends. Mon vrai métier, c'est écrivain. Je ne voudrais surtout pas brimer la créativité de qui que ce soit. Mais pour l'instant, les efforts de maintien et de gestion de ce site sont l'affaire quelques rares volontaires, qui n'ont aucune envie de voir le chaos diluer notre offre. Cela nous tuerait à très court terme, tant dans l'œil des centaines de milliers d'internautes qui nous visitent, qu'en faisant gonfler au-delà des marges le facteur ras-le-bol affligeant parfois les bergers de ce sympathique troupeau de chats.

'Tsuki a dit…

Ok, merci d'avoir pris le temps de me répondre. :)