vendredi 1 mars 2013

Antique désolation


15 commentaires:

Gine a dit…

Elle (ou il?) en a les cheveux qui frisent! Expression très impressionnante!

Meggy12 a dit…

Plus que la parole pour la faire vivre

Claudine Le Bagousse a dit…

Bonjour
Très expressive ...

François le Niçois a dit…

Probablement un masque qui pleure la disparition du théâtre grec qu'il ornait.

le bourdon masqué a dit…

découverte de ma feuille de paie...

La Licorne a dit…

Un visage "à la grecque", mais avec des "anglaises !

...ça me fait penser aussi à la chanson enfantine : pirouette cacahuète"...
(le bout du nez...) :-)

elfine a dit…

Le ou la pauvre est bien triste les temps sont durs pour tout le monde (apparemment depuis longtemps déjà)

manouche a dit…

...depuis, que pleureuse, elle ornait un sarcophage romain en Arles.

Godnat a dit…

Quelle terrible expression !

La Licorne a dit…

Il me semblait la reconnaître...c'est au musée d'Arles ?

anne des ocreries a dit…

La voilà, la Tragédie ! Impressionnant....

'Tsuki a dit…

Vous n'y êtes pas du tout ! C'est la tête qu'a fait le type quand il a perdu son bout (cf participation d'Amartia)...

suzanne a dit…

Et quel regard :-)
Impressionnant !

Monika Swuine a dit…

Elle est terrible !... J'aime beaucoup.

une libellule a dit…

Elle est vraiment terrible et on comprend qu'elle soit pleureuse.