dimanche 1 juillet 2012

Ode là des à part anses



Doit-on héberger en soi le désert à traverser pour être abreuvé par ce qui vient?
Frédérique Deghelt 
in La nonne et le brigand


20 commentaires:

François le Niçois a dit…

Je l'aurais bien vu il y a 15 jours pour la photo du mois

elfine a dit…

Pour forcer la réflexion!...belle photo

anne des ocreries a dit…

Toi, au moins, tu ne nous sers pas des appas rances....miroitante photo !

Anne-Ma a dit…

Superbes reflets

AnnaLivia a dit…

J'aime beaucoup ce jeu entre reflet et transparence. Bravo!

manouche a dit…

Un verre ça va, plusieurs bonjour les défats!

Nanzelle a dit…

Superbe composition !

Monika Swuine a dit…

Waouw !... Y a de quoi voir !
Belle photo.

Gine a dit…

On ne sait plus quoi regarder : j'aime, c'est foisonnant!

alterdom a dit…

Désolée François, en interlude cet an-ci je n'ai pas suivi le thème du mois précédent....!

alterdom a dit…

Merci elfine!

alterdom a dit…

Merci anne!!!!
le verre ne putréfiant peut être stupéfiant en revanche!
:D

alterdom a dit…

Merci Anne-Marie

alterdom a dit…

Merci AnnaLivia
:))

alterdom a dit…

:D Manouche...chausse les tiens...ils sont vides!
...quoique....sait on jamais ce qui flotte l'air de rien?

alterdom a dit…

Merci beaucoup Nanzelle!

alterdom a dit…

Merci Gine pour ton enthousiasme tout aussi foisonnant!

alterdom a dit…

Oups Monika!
Merci tout plein!!!

suzanne a dit…

Waw ! Une très belle composition !:-)

alterdom a dit…

Merci Suzanne!!!