mardi 1 novembre 2011

Après la pluie


Vu du balcon le 25 octobre 2010 à 17h09

17 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Splendide ! pas mal situé du tout, tant que la colline ne se construit pas.....

annesophie a dit…

j'aime beaucoup ttes ces photos très différentes,bravo!

Françoise a dit…

Superbe lumière.

manouche a dit…

"Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil"

Gine a dit…

Belle lumière pour des immeubles bien alignés. Même les fruits du palmier en bénéficient !

Anne-Ma a dit…

Oui, une belle lumière qui anime la colline et offre un peu de beauté à ces immeubles. Bravo.

François le niçois a dit…

Ces immeubles sociaux parsemés (de façon assez dense et apparemment un peu aléatoire) sont au pied d'une colline trop abrupte pour être construite. La colline voisine de Cimiez accueille la richesse et l'opulence, quant à la misère elle erre le long des plages, mendie à l'entrée des églises et dans les quartiers les plus touristiques comme la Vieille Ville.

Nanzelle a dit…

Belle illustration de ton profil !

"Le balcon est un lieu intermédiaire, il est chez soi mais il est dehors"

LP a dit…

Ha le balcon, source inépuisable pour saisir les instants présents!
Bien vu.
PS: Ce jour, difficile de prendre un cliché d'automne dans le ciel d'Azur.Par contre...
http://laphilia.blogspot.com/#!/2011/11/ils-arrivent.html
(On va rester sagement à la maison)

Rénica a dit…

un peu de soleil , de lumière dorée pour réchauffer tous les coeurs...

Amartia a dit…

Très beau contraste entre ces derniers rayons de soleil avant l'orage qui menace.

Vu par Doume a dit…

habitat lumineux (pas) monotone du tout
;-D !

Godnat a dit…

Bravo, une telle lumière avec ce ciel, c'est tout à fait ça !

elfine a dit…

Une belle idée, bien vue: heureusement, le soleil brille pour tout le monde.

suzanne a dit…

Une lumière comme j'aime ! :-)

:: Karine :: a dit…

quelle lumière sur ces immeubles ! avec ce qu'il y a au-dessus vaut mieux :-)

Françoise a dit…

Magnifique contraste ! je parle de celui des couleurs, pas de celui dont tu parles dans ton commentaire...