vendredi 1 octobre 2010

Paradoxe d’un cliché

Fenêtre ! Fenêtres…
Je prends tellement de photos de fenêtres que j’ai failli en oublier la date pour en publier une.
J’en ai pris lors de mes sorties photographiques de ce mois, ni plus, ni moins, ce qui veut dire beaucoup. En pensant des fois au défi, des fois non…
Car les fenêtres sont de toutes mes séries, de toutes mes archives…
Je ne saurais vous dire pourquoi. Peut-être parce fenêtre et lumière sont intimement liées.
Non, ce n’est pas le thème qui fût dur, ce fût de choisir, hier soir, en regardant une météo qui me rappelait soudain la date du 1er octobre pour le lendemain. Mais ai-je vraiment choisi ?
En tout cas, j’aurais au moins écrit, pensé, rêvé, fait des projets.
Et puis, toute fenêtre est intime, même si parfois, elle laisse entrevoir un peu de ses mystères.


13 commentaires:

Gine a dit…

Fenêtres de l'imaginaire ... tous les photographes s'y essaient, je pense. Bien choisi !

Françoise a dit…

Même angle de vue que moi, Louis-Paul, mais ta fenêtre est beaucoup plus avenante que la mienne :-)
Très belle photo, j'aime beaucoup.

anne des ocreries a dit…

Chambre de bonne ? c'est un comble ! ;)
Une belle image, comme d'habitude...

suzanne a dit…

Intimité et lumière... Une photo où perle joliment le paradoxe ! :-)

Jane a dit…

J'aime beaucoup cette intimité que dégage ta photo :)

François le niçois a dit…

A l'ombre du clocher, à peine entrouverte et avec des rideaux pour préserver l'intimité mystérieuse...

Anne-Ma a dit…

Entrevoir juste ce qu'il faut. Une trés jolie photo.

alterdom a dit…

Cliché très joliment féminin
de ses jupons voilé

LP a dit…

Merci à toutes et tous.
Les thématiques font parfois le « tri » dans nos photos.
J’aurais sans doute publié une autre photo si une petite caméra n’en avait décidé autrement…
http://photos.blogs.liberation.fr/vosphotos/2010/09/s%C3%A9curit%C3%A9-un-autre-regard.html
Très belle fin de semaine, il y aura de la couleur ce samedi dans les rues de France.

Hubert a dit…

Une fenêtre bien romantique, je vois bouger les rideaux...

Éléonore a dit…

Solitude ? dénuement ? paix ?
cette fenêtre raconte beaucoup de choses, à chacun d'y lire son histoire.
Magnifique !

Godnat a dit…

Joli, envie d'écarter un tout petit peu le voile pour regarder dans la rue...

Pénéloop a dit…

La fenêtre était entr'ouverte,
le Diable est entré.

J'ai dit :
" Plaît-il ? "

Pénéloop